L'ours noir qui était devenu blanc .........

Publié le par Erato

En Colombie Britannique, sur la côte occidentale du Canada, vit cet ours étrange, appelé le Kermode. La couleur de cette sous-espèce de l'ours noir, entre le jaune pâle et le blanc, nourrit les légendes locales depuis des siècles.



L'ours kermode tire son nom de Francis Kermode, l'un des premiers scientifiques à avoir étudié cette sous-espèce au début du XX° siècle.Francis Kermode était conservateur du musée de Victoria.



La couleur de l'ours kermode, qui va du jaune rougeâtre au blanc presque immaculé, est due à une anomalie génétique.Quelques individus porteurs de cette dernière l'ont transmise à leur petits. La relative petitesse du territoire, qui couvre environ 2 250km2' a contribué au maintien de cette particularité au fil des générations.



Le kermode a été surnommé " l'ours esprit" par les Tsimshians, un peuple indien de la région. Les tribus tsimshianiques étaient en effet convaincues qu'un esprit terriblement puissant habitait cet animal. Une autre tribu, les Carrier, le chassait afin d'utiliser sa graisse qui guérissait certains maux.



Essentiellement végétarien, l'ours kermode ne boude pas le fruit de sa pêche. Comme tous les ours, c'est un excellent pêcheur, les saumons recélant les proteines dont il a besoin pour vivre.



Les ours hivernent pendant 4 mois environ, jusqu'à l'arrivée des beaux jours. Ce sommeil n'est pas continu, et si la femelle a mis bas pendant cette période, elle se réveille pour nourrir et laver ses petits.



( Linternaute - Fabrice Simon )

Publié dans ANIMAUX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alrisha 27/01/2009 22:17

Coucou du soir chère Andrée, passe une bonne nuit! Bises

nadia-vraie 27/01/2009 21:10

Je ne connaissais pas cet ours,je le trouve beau,Ton article est très intéressant.Bonne journée Andrée et un gros merci de tes visites que j'apprécie beaucoup.Amicalement.

maria dora 27/01/2009 20:45

Bonsoir Andrée , les renseignements je les prends sur mon livre " ces fruits qui nous guérissent " de Mario Torres. Ce soir j'ai fait une autre variante de mon pain des pauvres, cette fois ci j'ai remplacé le chocolat par des pruneaux , encore meilleur ! Mon époux a trouvé super , je mettrais sur mon blog demain , bonne nuit , bisous

Orties 27/01/2009 20:34

Très intéressant. Je ne connaisais pas cette particularité. Et je comprends sans peine qu'on ait pu leur prêter des pouvoirs

Erato 28/01/2009 19:22


Souvent, dès que quelque chose sort de l'ordinaire, on lui prète une signification originale!


ceanothe 27/01/2009 14:22

Les photos et le texte sont magnifiques, quel plaisir ce reportage !

Erato 28/01/2009 19:20


Merci de ton passage