... L'Îlet à Cordes ... Cilaos ...

Publié le par Erato :0059:

 L’îlet tire son nom de l’époque où il était occupé par les esclaves en fuite.
Ces derniers y accédaient au moyen de cordes, plutôt que de sentiers, afin de ne pas laisser de traces qui pourraient dévoiler leur présence aux chasseurs de marrons lancés à leur poursuite.

 
Néanmoins, les multiples expéditions de François Mussard, le plus célèbre chasseur de marrons de La Réunion, mettent à jour leurs camps et les lieux étant connus des Blancs, ils sont vite abandonnés par les esclaves fugitifs.
Des ossements mis à jour récemment dans la forêt du Tapcal nous rappelle ce temps où Cilaos était un refuge pour ces hommes et ces femmes traqués, prêts à tout pour recouvrer leur liberté.

 

Quand le cirque est colonisé par les Petits Créoles, l’Ilet à Cordes est le premier îlet concédé.
Son premier propriétaire est Figaro, un esclave affranchi en 1811 par les Anglais pour avoir dénoncé le complot fomenté par d’autres esclaves dans le but d’assassiner des propriétaires.

 

......

 

http://www.ville-cilaos.fr/ilet-a-cordes.php

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié dans VOYAGES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Latil 28/11/2011 18:38


Tiens , un jour , un réunionnais m a raconté que pour punir les esclaves, les blancs prenaient un vieux tonneau à rhum, l enfermaient à l intérieur, plantaient des longs clous à l extérieur,
et il poussaient le tonneau dans un ravin.


Bonne soirée, ne fais pas de cauchemar Andrée


Latil

bruno 25/11/2011 21:49


de merveilleux souvenirs de notre voyage à la Réunion en 1997

gazou 25/11/2011 08:42


Merci pour ce beau diaporama..et bonne journée, Andrée!

katara:0044: 25/11/2011 08:03


Très belle journée à toi, une belle escursion.

nadia-vraie 24/11/2011 23:07


Très joli ,je les comprends, quoi de plus primordial que la liberté.


À bientôt.