Le chêne liège ...........

Publié le par Erato :0059:

 

"C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas."

 

 

                                           Victor  Hugo

 

 

 

 

 

Une petite précision à mes articles de Sartène , ici et ............ Un petit aperçu de la flore ...........

 

On trouve de nombreuses plantations de chêne-liège en Corse, notamment dans le sud de l'île. L'arbre demande de la chaleur, de l'humidité et de la lumière. Tous les 8 à 12 ans se pratique le « démasclage », qui consiste à prélever l'épaisse couche de liège.
L'arbre laisse apparaître alors un bois d'un beau rouge brun puis reconstitue peu à peu son écorce.
La production, florissante au XIXe siècle, est en déclin et l'on trouve des chênes isolés dans le maquis, marqués de leur cicatrice.

 

 

 

 

Chene-liege.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'écorce est récoltée pour la première fois lorsque l'arbre a vingt-sept ans, puis, tous les neuf ans environ.

La première écorce aux sillons profonds est l'écorce mâle, les suivantes sont les femelles. Le démasclage (décollement des couches extérieures de l'écorce) concerne les couches femelles, ou liège de production, utilisées dans l'artisanat et l'industrie, le rebut étant réservé à la manufacture ou à la trituration (isolation, produits dérivés... Après avoir décollé l'écorce du tronc, on stocke le liège pour permettre son séchage.


 

 

 

 

 chene-liege-a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La hauteur maximale du chêne liège est de 10 à 15 m, exceptionnellement 20 m.

Sa feuille, d’une durée de vie d’un peu plus d’un an, revêt des formes variées (lisses à dentées). Elle est coriace, verte et lisse en dessus, gris blanchâtre et duveteuse en dessous.

Son écorce, le liège, est épaisse et crevassée. Son accroissement annuel est important.

Sa longévité peut être de 250-300 ans, exceptionnellement 500 ans. Cependant, l’exploitation du liège réduit son espérance de vie à 150-200 ans.

Certains sujets peuvent atteindre 1m50 à 2m de diamètre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

recueil-116-4587.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chêne-liège est un arbre adapté au climat méditerranéen, qu’on retrouve en Corse de la mer jusqu’à 700m d’altitude. C’est une essence de pleine lumière (héliophile), de climat tempéré à hiver doux, craignant le froid (thermophile). Il apprécie également l’humidité de l’air. Il refuse les sols calcaires et craint l’hydromorphie (sols engorgés en eau).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

recueil-116-4614.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les noms corses du chêne-liège (a suara, a leccia suarina) dérivent du nom latin suber. On retrouve cette racine dans le nom scientifique (Quercus suber L.). On parle de suberaie pour nommer une forêt de chênes-lièges (a suarticcia).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

recueil-116-4613.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1120971a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1120972a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1120970a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

recueil-116-4588.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l'argent ne se mange pas."

 

                                       Proverbe des Indiens Crees

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans NATURE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Latil 05/05/2013 17:37


Une production en déclin, un bien, un mal? en tous cas, il ya 20 ans la production de bouchons manquait de matiére premiére. Avec l arrivée des nouveaux produits de remplacement surtout pour les
vins meilleurs marché à évité une crise dans ce secteur; Mieux vaux un bon bouchon en plastique qu un mauvais bouchon en liége qui va altérer le vin.


Bonne soirée Andrée


Latil

philippe 01/05/2013 17:46


Un souvenir d'enfance dans les forêts Landaises où je récupérais des plaques de ce bel arbres comme des trésors.


 


Philippe.

DEFILENCADRE 30/04/2013 10:41


Comme ce proverbe est vrai. Ce chêne liège ne risque pas de se trouver chez nous vu l'eau que nous avons dans le sol. Et il sera encore là pour les générations futures vu sa longévité mais
sera-t-il encore là ? La folie des hommes parfois n'a pas de limite. bisous Andrée bon mardi

Xavier 29/04/2013 14:34


Le poème indien devrait faire reffléchir...... 


@ plus 

Zoé, Zaza et Lulu 28/04/2013 20:02


Comme j'aime ces arbres ! Saurons-nous les préserver de la disparition ?