Le corail rouge ....

Publié le par Erato

Dans la mythologie grecque, existaient trois soeurs, les gorgones.
Deux d'entre elles étaient des monstres et l'une était très belle, Méduse. On disait d'elle que ses yeux bleus avaient la clarté d'un lac et que ses cheveux blonds rappelaient les champs de blé. Poséidon tomba amoureux de Méduse et l'entraîna une nuit dans le temple d'Athéna. La déesse offensée métamorphosa Méduse en un monstre dont les traits furent ceux d'une très vieille dame, sa belle chevelure devint des serpents hideux et son regard devenu terne transformerait en pierre quiconque la regarderait. Le jeune Dieu Persée décida d'aller tuer Méduse qui s'était réfugiée dans une île lointaine. Athéna lui confia son bouclier de bronze poli, brillant comme un miroir pour apercevoir Méduse, en reflet, sans la regarder en face. Hermès lui remit une serpe tranchante et une besace de cuir. Le jeune Persée se procura le casque d'Hadès qui rendait invincible ainsi que ses sandales ailées. Grâce à l'aide des Dieux, Persée réussit à approcher la Méduse qui vivait dans une grotte. Ses mains saisirent les serpents qui remplaçaient ses cheveux et d'un coup de serpe, il lui trancha la tête. De la tête de Méduse décapitée jaillirent Pégase, le cheval ailé et Chrysaor, le guerrier à l'épée d'or, tous deux enfants de Poséidon. La légende raconte que du sang qui s'écoula de la tête de Méduse et se répandit dans la mer, naquit le corail.

 

La nature animale du corail ne fut découverte qu'en 1722 par le naturaliste Peysonnel. Auparavant, les naturalistes le considéraient comme un arbuste marin, mou et vert qui, lorsqu'on le sortait de l'eau, durcissait immédiatement au contact de l'air : on croyait que cette plante subissait une mutation et se transformait en un minéral rougeâtre. C'est pourquoi le corail était également appelé arbre de pierre (Lithodendrum).
 Le mythe de l'origine du corail a été traité par différents auteurs, dont Ovide dans les "Métamorphoses



Le Corail rouge "Corallium rubrum" est un animal. Sous forme larvaire il flotte tout d'abord dans le plancton, avant de se fixer sur un rocher ou sur un substrat solide. Il se développe et prend alors une forme ramifiée. Chaque pied buissonnant de corail est un ensemble vivant composé d'une colonie de polypes. Chacun d'eux est muni de huit tentacules déstinées à capturer des micro-proies et des sels minéraux en suspension dans l'eau de mer. Quand la colonie est déployée, le pied de corail ressemble à un arbuste garni de fleurs blanches.A la moindre alerte, les polypes se retractent dans les tubes calcaires qui les protègent. Une colonie est entièrement composée de polypes mâles ou femelles, les mâles répandent des cellules reproductrices, les gamêtes qui nagent en pleine eau et s'éloignent de la colonie génitrice fixée à son rocher. Le polype femelle qui intercepte un gamète est ainsi fécondé. Une vingtaine de jours plus tard, le polype expulse une petite larve nommée "panula" allongée comme un ver et pourvue de cils qui lui servent à nager. Elle dispose d'une réserve huileuse qui la nourrit pendant les premiers jours de son errance et lui assure sa flotabilité. Elle effectue en effet d'incessants va-et-vient verticaux jusqu'à trouver un socle assez solide pour s'y fixer définitivement.





 

























































































































































































































Mon petit cadeau ..







 























Si vous aimez , la beauté des profondeurs sous-marines , accompagnez SIRATUS dans ses pongées , ici :
 
http://siratus-alabaster.over-blog.com/
Et que vogue la galère ....

 

 

Publié dans ANIMAUX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
:
<br /> <br /> Magnifiques ces réalisations et d'une finesse.<br /> J'aime beaucoup<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> C'est magnifique. bisous<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Bon je sais que tu vas pas m'en vouloir, mais je n'achèterai jamais du corail, simplement par respect pour le récif corallien , la  mer, les océans, il faut tellement de temps pour eux...<br /> Mais j'ai apprécié ton article  qui est très intéressant comme tu sais si bien faire .<br /> Bisous<br /> Dany <br /> <br /> <br />
Répondre