Les Polypores ......

Publié le par Erato :0059:

Les fossoyeurs des forêts ......

 

Cette famille nombreuse compte aujourd'hui environ 300 espèces répertoriées. La caractéristique principale de ses membres se retrouve dans le biotope qu'elle adopte systématiquement : les autres membres du règne végétal et plus particulièrement les arbres, morts ou même parfois vivants. Leurs basides (cellules émettant les spores) sont situées dans des tubes s'ouvrant par des pores.

 

Ils sont les principaux fossoyeurs des forêts qui, sans eux, seraient encombrés de souches, troncs et branches mortes abattus soit par des tempêtes, soit par des maladies.

 

 

Le polypore gigantesque  

 

 

Chapeau : de 10 à 30 cm (mais parfois beaucoup plus !), en forme de consoles peu épaisses poussant en touffes volumineuses, à surface rugueuse, à marge sinueuse et lobée, de couleur beige à jaune-ocre puis roussâtre à marron, zoné

Lames : néant : petits pores blanchâtres noircissant au toucher

Anneau : néant

Pied : unique, formé de la soudure des différentes consoles

Exhalaison : fongique

Période de cueillette : à partir du milieu l'été et jusqu'au début de l'hiver s'il ne gèle pas

Biotopes : souches et racines mais aussi troncs des bois de feuillus

Confusions : peu probable

Famille : polyporacées

Nom scientifique : meripilus giganteus

 

La chair, blanche et très ferme, rosit à la coupe et devient noire. S'il est considéré comme comestible, il ne peut toutefois l'être qu'à l'état juvénile car devenant rapidement coriace. Ce géant peut mesurer jusqu'à 1,5 mètre !

 

 

 

Le polypore soufré

 

Chapeau : de 10 à 20 cm voire davantage (50 cm et plus), d'abord en forme de tubercule puis devenant semi-circulaire et s'aplatissant, à surface irrégulière, bosselée et veloutée, épaisse mais s'affinant avec l'âge, à marge arrondie et ondulée, de couleur allant du jaune sulfurin ou jaune citron à l'orange et le plus souvent bicolore mais pouvant parfois être blanchâtre selon le biotope, l'éclairement et le taux d'humidité, devenant généralement plus vive en vieillissant.

 

C'est un parasite s'incrustant dans les plaies de l'écorce de ses hôtes qu'il met plusieurs années à épuiser. Les spores sont blanches. La chair, tendre, blanche à jaune clair exsude un liquide jaunâtre. Il se fane, devient blanchâtre à crème et prend une consistance friable, subéreuse et plâtreuse avec l'âge. Lorsqu'il est jeune et tendre, ce champignon est surtout apprécié par les végétariens : il a le goût du poulet ! Il peut toutefois provoquer des réactions allergiques chez certains consommateurs.

 

 

 

6nov2011-champignons-001a.jpg

 

 

 

 

6nov2011-champignons-002a.jpg

 

 

 

 

6nov2011-champignons-007a.jpg

 

 

 

 

6nov2011-champignons-008a.jpg

 

 

 

 

6nov2011-champignons-009a.jpg

 

 

 

 

6nov2011-champignons-010a.jpg

 

 

 

 

6nov2011-champignons-015a.jpg

 

 

 

 

6nov2011-champignons-016a.jpg

 

 

 

 

6nov2011-champignons-018a.jpg

 

 

 

 

6nov2011-champignons-020a.jpg

 

 

 

 

7nov2011-champignons-feuilles-009a.jpg

 

 

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié dans CHAMPIGNONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nadia-vraie 12/11/2011 22:31



J'en ai vu souvent dans les bois et tu as pris de belles photos.


À bientôt.



Latil 12/11/2011 11:06



J en ai vu tellement souvent dans la forét ou les vergers, parfois aussi sur les poteaux de cloture. Je n en ai jamais mangé.


Bonne journée Latil



Joëlle Colomar 10/11/2011 18:28



Une magnifique leçon (dont j'avais bien besoin !), accompagnée de photos splendides. Merci à vous. Joëlle



chemindetables 10/11/2011 09:20



merci de ce cours de botanique très interessant  si joliment illustré


bisous


patricia


 



Elie 10/11/2011 07:00



Merci pour ces précisiions!


Bises et très belle journée!