... Si le Paulownia m'était conté ...

Publié le par Erato :0059:

 

 

27avril2012---fleurs-008a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trois petites notes de musique

Le printemps frissonne

Sous le mauvais temps

Trois petites notes de musique

Paulownia foisonne

Clochettes au vent

 

Le coucou chante la romance

D’une explosive pétulance

 

Mai, toi qui offres le muguet

Le bonheur les amours

Rimant avec toujours

Mai, tu fais ce qui nous plaît

Des fleurs épanouies

Rivalisent avec lui

 

Trois petites notes de musique

La fourrure protège

Son cœur délicieux

Trois petites notes de musique

Coule dans ses veines

Le flux amoureux

 

 

 

 

                   Plume 

 

 

 

 

 

 

29avril2012-divers-017a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

29avril2012-divers-024a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Le nom fut donné par Philipp Franz Von Siebold en l'honneur d'Anna Pavlowna, princesse des Pays-Bas, fille du tsar Paul 1° de Russie. Il est parfois appelé Arbre d'Anna Paulowna.

 

 

 

Le Paulownia est associé symboliquement, selon la tradition chinoise, avec le phénix et l’impératrice.

Attribué à Zhuangzi , un personnage légendaire ayant vécu à Meng, en Chine du Nord, de 370 à 301 avant J.C., le recueil de légendes qui porte son nom précise que le phénix ne peut se poser que sur les Paulownias.

  Motif utilisé dans les vêtements destinés à la maison impériale chinoise dès le début du XI° siècle, le Paulownia et le phénix sont associés aux symboles des quatre orients. Depuis la dynastie Youan (1271-1368), le phénix symbolise l’impératrice, tandis que l’empereur est représenté par le dragon.

 

Au Japon, depuis l’époque de l’empereur Go-Daigo qui a régné de 1318 à 1339, les feuilles de Paulownia constituent un des emblèmes destinés à honorer des personnages méritants. Le shogun Takauji a reçu de Go-Daigo cette distinction, dont la famille Ashikaga s’est emparée jusqu’au VI° siècle.

 

 À partir de cette époque, l’empereur l'a attribuée au daimyo, Toyotomi Hideyoshi (1536-1598).

 

L’on doit le nom actuel de cette plante à un rapprochement fait en 1835 par Philipp von Siebold  entre la noblesse et la beauté de cet arbre et celles de la princesse Anna Paulowna, mais aussi au fait que le Paulownia était « fort en honneur au Japon » d’après ce botaniste .

 

Fondé par l'empereur Meiji en 1875 l'ordre du Soleuil Levant décoré avec des feuilles de Paulownia constitue une importante distinction du gouvernement japonais, le même mon étant utilisé pour représenter le Cabinet du premier ministre .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans FLEURS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

valdy 08/05/2012 19:15


Bonjour Erato,


C'est Plume qui a laissé la porte du jardin ouverte ... que te dire sinon qu'il y a là tout ce que j'aime : de belles photos de fleurs, l'histoire de l'une d'entre elles qui se déroule en grande
partie au Japin (comme beaucoup de nos fleurs certes, mais le Japon ...) et enfin une chanson de Yves Montand ...


Merci beaucoup pour ce partage


Valdy

chemindetables 07/05/2012 08:51


toutes tes macros sont époustouflantes


du bouton à la fleur sous la pluie tout est à couper le souffle oui vraiment


bravo, comme toujours


bisous


patricia

Martine Eglantine 06/05/2012 06:54


Harmonie complète entre le très beau poème de Plume et les photos : superbe.

Littorine 05/05/2012 22:53


C'est la journée florale ! Bises

paquerette 05/05/2012 16:04


c'est une fleur magnifique dont je ne connaissais pas le nom


bisous